Shock Bang One par Robert Einbeck

Du 24 mars au 19 avril 2014, à l’invitation d’Euni Ahn Allard de la Galerie 89, Robert Einbeck transforme la vision d’un objet symbole de violence et de mort, le barillet en symbole de paix au travers de mandalas, rosaces. Couleurs, lumières et contrastes accentuent cette féerie entêtante.

Ces peintures ont pour symbole le barillet dont l’artiste détourne l’objet pour le transformer en un objet d’émotion, d’introspection mais également de réflexion en évoquant de manière détournée ce que sont les violences contemporaines. Violences familiales, urbaines, guerrières mais aussi violences de l’être humain envers lui- même.

 

By | 2017-10-24T11:16:34+00:00 décembre 6th, 2012|Categories: CULTURE|0 Comments